GRATITUDE

32859825_1982894068597791_771167279281864704_n.jpgJe traverse une période riche en émotions. Tous azimuts. 

Aujourd’hui je partage avec vous celles qui nourrissent mes séances de SHIATSU. 

Je suis humaine : j’ai des émotions dans les diverses activités de ma vie.

Mon exercice dans cette discipline est toute récente – je pratique depuis 3 ans – à l’aune de ma vie professionnelle ces trois années représentent une très courte durée. 

A l’aune de la culture et de la l’apprentissage de la médecine chinoise et de ces principes … il s’agit d’une goute d’eau.

Il n’en demeure pas moins que le SHIATSU dans ce qu’il véhicule de perceptions diverses, est puissant. 

IMG_2437.JPGJ’ai la grande chance d’avoir parmi mes patients quelques personnes qui ont réellement pris la mesure et l’enjeu d’une pratique régulière notamment lors des intersaisons, et qui ne « tombent » pas malade. 

La maladie n’existe pas en elle-même… les symptômes nous guident simplement sur la voie du possible déséquilibre, en nous interpelant. Chez ces personnes … pas de symptômes.

Elles prennent un grand soin de leur organismes au quotidien et s’octroient ce moment privilégié 4 fois dans l’année pour vérifier non pas l’absence de déséquilibre, mais la présence d’une circulation harmonieuse de leur énergie. 

Il en va de même pour tout dans la vie. 

C’est l’angle de vue, la manière dont on aborde le quotidien qui lui donne du sens. 

Je ne fais que ce dont j’ai la certitude que cela m’apporte quelque chose de positif.IMG_1125.jpg

Je ne parle que de ce qui me nourrit positivement. 

En commençant une tache pour laquelle je n’ai pas d’envie, j’essaie de trouver pourquoi il me faut la mener à bien, qu’est-ce qui motive que j’aille au bout d’un projet, pourquoi suis-je « obligée » de faire ce que j’ai à faire ? Que vais-je en tirer finalement ? 

Cela me permet d’observer d’une part, que je manque rarement d’envie, et d’autre part que ce qui me pèse parfois a finalement le sens que je lui donne. 

En chaque chose je trouve la raison qui me permet d’avancer. Ce qui doit être fait l’est et j’y trouve une raison positive. 

Mais cela ne vient pas « comme ça » …

Je n’ai pas « la chance » d’être ainsi faite …

Ma vie est aussi riche et banale à la fois que celle de tout un chacun. 

C’est pourquoi je mets le maximum d’énergie à l’embellir. 

IMG_0929.jpgDe cette manière j’installe petit à petit un cercle vertueux, qui se nourrit lui même et génère chaque jour qui passe un peu plus de raisons d’agir de cette manière. Je travaille.

Durant mes séances de SHIATSU je rencontre des publics aussi variés que possible. 

Pratiquant un SHIATSU thérapeutique je côtoie parfois des personnes en souffrance (physique autant que psychologique et émotionnelle). 

Les symptômes physiques sont les plus évidents à cerner et de ce fait, ceux qui devraient être les plus simples à éradiquer. 

Mais la nature est ainsi faite, et le traitement par le SHIATSU a cela de merveilleux, qu’il est important que le symptôme s’exprime. 

Sans vouloir le supprimer, on tente de comprendre son origine. Il est aussi possible de l’atténuer (parfois ) s’il devient une gène trop importante.

C’est en échangeant avec mes patients – en utilisant tout les canaux physiques possible : verbal, auditif, kinesthésique, olfactif etc…mais également en acceptant d’être touchée, sans trouble, donc sans ego, que j’accède parfois à leur ÊTRE profond. C’est ce que j’appelle des instants de grâce.

J’aime imaginer qu’ils accèdent au mien – car je leur fait confiance. C’est tellement important dans le traitement.

Ces moments ou les portes sont ouvertes avec respect et ou l’Autre, qu’il soit donneur ou 548592_3874737159081_960027913_n.jpgreceveur sait qu’il peut s’exprimer. 

Ce sont ces moments qui permettent de se connecter profondément avec l’essence de l’énergie. 

Il n’y a rien de magique. C’est une prise de conscience. (On peut dire qu’on touche l’indicible du doigt…)

La séance commence au moment du premier contact … parfois par message. 

J’imagine que la personne qui m’appelle ou m’écrit a dans sa dans poche un puzzle gigantesque qui représente sa vie ! Une multitude de toutes petites pièces compose ce puzzle. 

La personne sort une poignée de pièces de puzzle du « fainoir » ou elles étaient rangées. 

Et la jette en l’air, ou la dépose avec douceur sur la table, ou par terre ou encore dans un lieu imaginaire et inaccessible. 

mc-escher-day-and-night-puzzle-1000-pieces.55964-1.fs.jpgMais elle peut également ne sortir qu’une toute petite pièce du puzzle et ne pas ouvrir la main qui la contient… il n’ y a pas de règle, parce-qu’il y a autant de personnes que de possibilités différentes. Il est certainement possible aussi … que je ne possède pas les bonnes lunettes pour voir la petite pièce du puzzle. Parce-que je suis humaine. Et parce-qu’il n’y a pas de règle.

Cette prise de contact est toujours une sur – prise. 

Nous installons un début de relation de confiance. C’est tellement important pour la suite du traitement cette confiance. 

Les moments qui suivront nous appartiennent et sont uniques. 

Le gens me parlent de ce qu’ils sont, vivent, voient, respirent, aiment, mangent etc… et j’essaie de reconstituer quelques portions du puzzle. C’est la deuxième surprise. 51dg5AwRyGL

Il faut méditer … apprendre à accepter l’instant présent. Et laisser les projections mentales passer, les laisser être ce qu’elles sont. Des projections sans importance pour le moment. 

Et toujours se reconnecter sur cet instant présent. Furtif parfois.

Toute la partie de la séance consacrée au toucher, à la pression est basée sur cette qualité d’écoute et sur la confiance qui s’est ou non installée. 

Nous sommes partenaires. Observateurs privilégiés. 

Les minutes qui suivent le SHIATSU (pression avec les doigts), sont de nouveau consacrées à l’échange verbal. 

J’ai parfois très peu de chose à dire : les solutions s’il y en a à trouver, sont déjà là. 

Je lève un coin du voile. 

Ma mission commence.

Avant toute chose – redonner son pouvoir de guérison à celui qui est venu confiant me demander de l’aide. 

Rien de magique. 

La pratique n’a d’effet que si mon interlocuteur est acteur de son cheminement vers la guérison. 

Plus qu’une thérapeutique, ou une philosophie … il s’agit  d’un art de vivre.

En étant partenaire dans cette pratique et en agissant de manière récurrente et régulière, j’ajuste mes pressions, je les précise et mon intention s’affine.

Avec le temps, avec la patience et la compassion – les choses s’harmonisent et le patient se recentre, retrouve petit à petit son harmonie intérieure. La circulation de son énergie vitale est de nouveau en équilibre et chaque éléments nourrit la globalité de son être. Pour un temps car l’équilibre … c’est le mouvement ! Tant qu’il y a mouvement, souffle de vie alors l’équilibre s’exprime en nous. Il est possible de cultiver cette grâce en étant à l’écoute de nos sensations, nos perceptions, et en gardant une activité physique, intellectuelle et émotionnelle harmonieuse.

Le SHIATSU aide à préserver cette harmonie.

J’ai pour cette discipline, pour les praticiens dont je croise la route, pour les personnes qui y ont recours, et pour la vie en général une extraordinaire gratitude.

IMG_3998

 

 

Solange
 

Maman de 4 enfants... bientôt grand-mère ;-) Violoncelliste, praticienne de shiatsu, coach sportif, triathlète, marathonienne intolérante au gluten et végétarienne. Je vis en cultivant ma singularité sans concession mais avec une réelle et sincère envie de partager ce qui est bon - c'est ce qui me donne la fabuleuse énergie qui m'habite. Partager, manger, bouger, méditer, être soin-même en conscience. https://www.facebook.com/SMB-coach-Mangecomtuvis-913569895394915/?ref=bookmarks

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

%d blogueurs aiment cette page :