Rompre le jeûne (intermittent)

Cet article fait suite aux questions que certain(e)s d’entre vous se posent, me posent- trop souvent en messages privés.
N’hésitez pas à laisser des commentaires, des critiques, des idées … un peu de vous – sur cette page, bien visible de tous. Il n’y a pas de mauvaises questions dès l’instant que vous vous les posez. Vous risquez juste d’avoir des réponses 😉 et/ou des idées pour avancer, changer quelque chose ou chasser vos doutes… Partageons ce qui est bon.
Je partage mon expérience du jeûne intermittent parce-que j’y trouve une manière de m’alimenter qui ME convient. Je ne suis pas diététicienne.
Mon expérience est personnelle : femme, sportive, coach, … j’accompagne.
Je suis plus souvent sur une base de 20H00/4H00 que 16h00/8h00 depuis quelques temps.
Toujours pas de fonte musculaire … au contraire notamment au niveau de la sangle abdominale.
Mais alors POURQUOI est-ce que “je ne stocke pas” ?

Question de bon sens je pense : je romps ce jeune avec des produits qui vont nourrir mon corps sans provoquer de pic d’insuline. Autrement dit, je continue à ne pas absorber de sucre. Sous quelque forme que ce soit.
Je commence généralement par quelques oléagineux, (c’est mon grignotage … ), sans sel, sans sucre ajouté. Puis je mange gras. J’ai posté dernièrement un grand nombre de photos de pains, ou plats cétogènes. Leur index glycérique est très bas, ou nul : ils sont par contre gras.
Mon organisme ne sécrète pas d’insuline, mais en respectant cette règle (pas de sucre) il va devoir sécréter une autre substance – le glucagon – pour me permettre d’avoir de l’énergie.
Cette hormone a pour cible les adipocytes (les cellules du stockage), en provoquant une lipolyse ou déstockage des graisses de réserve est destinée à apporter du carburant (le “sucre” dont j’ai besoin pour bouger).
Ça c’est la partie technique, mais je trouve réellement important de comprendre ce qu’il se passe pour pouvoir adapter son comportement alimentaire.
Je conseille donc d’éviter de rompre le jeûne avec un repas contenant des produits avec un index glycérique moyen ou élevé à moins d’avoir fait longue une séance de sport et d’avoir besoin de refaire le stock de glycogène.
Concrètement … évitez les pâtes, le pain, les pommes de terre, les fruits, les céréales dont vous n’êtes pas certains de l’index glycérique (je ne parle pas de charge glycémique mais c’est aussi très important, puisqu’entre en ligne de compte la quantité d’aliment).
Et puis souvenez vous qu’il n’est absolument pas nécessaire de manger des féculents, sucres lents, sucres tout court … et encore moins à chaque repas !
En restant sur mon blog vous trouverez un grand nombre de recettes faciles à réaliser pour diversifier votre alimentation.
Elles sont dans la rubrique “alimentaire mon cher” ou “sport”. Vous pouvez également vous abonner à la revue en cliquant ici : 💝
Solange
 

Maman de 4 enfants... bientôt grand-mère ;-) Violoncelliste, praticienne de shiatsu, coach sportif, triathlète, marathonienne intolérante au gluten et végétarienne. Je vis en cultivant ma singularité sans concession mais avec une réelle et sincère envie de partager ce qui est bon - c'est ce qui me donne la fabuleuse énergie qui m'habite. Partager, manger, bouger, méditer, être soin-même en conscience. https://www.facebook.com/SMB-coach-Mangecomtuvis-913569895394915/?ref=bookmarks

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

%d blogueurs aiment cette page :