Ravie de partager ceci avec vous

Flan poireau/gorgonzola

Il reste des poireaux dans le potager : j’en planterais bien d’avantage dans quelques semaines.

C’est un légume que j’aime particulièrement.

Mon plus jeune fils m’a dit un jour : “J’aime bien quand ça sent la soupe aux poireaux, ça veut dire que tu es là”.

Un genre de madeleine de Proust cette odeur dans la maison … qui nous titille pourtant lorsqu’on rentre chez soi après avoir oublié qu’ils trempent ou qu’on les a cuisiné quelques heures plus tôt.

J’ai tenté d’en ajouter à mes jus de légumes mais leur saveur couvre à peu près tout le reste à part l’acidité du citron

J’en utilise beaucoup pour préparer des tartes – on décline à loisir les ingrédients de la pâte sans gluten – j’ajoute du fromage ou des graines et le repas est un festin.

Mais la palme du petit bonheur revient quand même aux poireaux vinaigrette !

Pour 4 ramequins

4 poireaux

50 g de fromage (gorgonzola ou autre… j’avais un reste !)

4 gousses d’ails

150 ml de lait végétal

3 C à soupe d’huile

1 verre d’eau

3 œufs

Sel, poivre

Lavez, nettoyez les poireaux et coupez-les en petits tronçons de 3 cms max.

Faites-les cuire à la cocotte 5 minutes avec le sel, l’huile et l’eau.

Battez les œufs avec le lait, du sel, le poivre.

Pressez l’ail et ajoutez-le au mélange.

Préchauffez le four thermostat 9.

Répartissez les poireaux dans 4 ramequins et ajoutez le mélange liquide puis le fromage divisé en 4.

Faites cuire au four 10 minutes puis passez en mode “grillade épaisse” 5 minutes en surveillant.

Nous les avons accompagné d’un jus de légumes (sans poireau), et d’une salade verte assaisonnées au vinaigre balsamique et saupoudré de graines de chanvre.

Flan poireau/gorgonzola

C’est un délice à partager sans modération !

Solange

Maman de 4 grands enfants et bien-heureuse grand-mère ! Violoncelliste, praticienne de shiatsu, éducatrice sportive et professeur de yoga - je suis également triathlète, marathonienne intolérante au gluten et végétarienne. Je vis en cultivant ma singularité sans concession mais avec une réelle et sincère envie de partager ce qui est bon : c’est ce qui me donne l’énergie et la joie de vivre au quotidien ! Partager, manger, bouger, méditer, être soi-même en conscience.

Laissez un commentaire